Comment trouver un bon hypnothérapeute ?

Malheureusement, dans la plupart des pays, il n’existe aucun règlement officiel concernant les hypnothérapeutes.
En France, il y a un émiettement des écoles d’hypnose. C’est un peu le fourre-tout et cela complique les choses lorsqu’on cherche un hypnothérapeute… Il n’y a rien d’officiel vous garantissant les compétences de l’hypnothérapeute.

Dans certains pays, la confusion est plus grande encore, et dans d’autres encore, il y a plus de réglementation. Par exemple, en Indiana (Etats-Unis), la loi exige que les hypnothérapeutes justifient d’au moins 350 heures de formation professionnelle.

Il est important que vous vérifiiez que votre hypnothérapeute est membre d’un organisme connu et jouissant  d’une bonne réputation avant d’entamer un traitement.

Non seulement c’est une sécurité, mais en plus, vous pourrez alors vous assurer que votre thérapie sera efficace, ou du moins, optimale.

L’hypnose n’est pas de la magie et la notion de confiance est importante. Si vous ne faites pas confiance à votre hypnothérapeute, il y a de fortes chances pour que l’hypnose ne fonctionne pas pour vous.

Ben alors… Je fais comment ?
Le mieux est que l’hypnothérapeute vous soit recommandé par quelqu’un.

Si vous ne pouvez pas, ou si vous ne connaissez personne, essayez une petite enquête sur Internet. Sinon, prenez dans l’annuaire et préparez des questions.

N’ayez pas peur de préparer des questions en avance et n’ayez pas peur de les poser.

Tout hypnothérapeute sait (ou devrait savoir!) que le patient est toujours un peu nerveux, pas trop sûr de soi et a une foule de questions plus ou moins rationnelles. N’oubliez pas, n’oubliez jamais, qu’il n’existe pas de question idiote. Seules les réponses le sont!

Si vous vous sentez anxieux, n’hésitez pas à demander à un(e) ami(e) de vous assister et de venir avec vous. Cela est très courant. Vous pouvez éventuellement demander au thérapeute si vous pouvez venir avec quelqu’un.

S’il refuse, méfiez vous !

Il n’y a absolument aucune raison de refuser, surtout pour la première séance. Car très souvent, la première séance est une séance de prise de contact et d’essai. Il se peut par contre, que le thérapeute demande, lorsque vous entrerez dans des périodes plus intimes, que votre ami(e) sorte.

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Comment: